Madame Hayat d'Ahmet Altam

Prix Fémina 2021 du roman étranger largement mérité !

Ahmet Altan a l’art d’explorer les sentiments humains et de les traduire avec grande justesse. « Madame Hayat » ( Actes sud), son dernier ouvrage écrit alors qu’il était encore en prison, restitue admirablement bien les émotions de ses personnages et notamment celles de Fazil.

Fazil, un jeune étudiant passionné de littérature vient de perdre son père, foudroyé par la ruine de son entreprise. Il va malgré tout poursuivre ses études en ville, loin de chez lui, et s’installe dans l’une des chambres d’un logement partagé. Un appartement où sont en errance des victimes d’une oppression grandissante dans le pays. Un pays que l’on devine être la Turquie mais que l’auteur ne citera jamais. Fazil rencontrera successivement une femme d’âge mûr, Madame Hayat, fantasque au grand cœur, et Sila, jeune étudiante, tout comme lui, passionnée de littérature. Et dans ce climat de chasse à l’homme et de peur générée par un système politique dictatorial brutal, il se réfugiera alternativement dans les bras de l’une, de l’autre et y trouvera amour, passion, évasion, échange intellectuel. Chacune de ces femmes, complémentaires, lui apportant un réconfort. Dans ce livre, il est avant tout question de quête de liberté, d’évasion, d’amour, d’affection, de solidarité et de puissance de la littérature pour vaincre ses démons et une atmosphère pessimiste et anxiogène. L’auteur y souligne la nécessité absolue de se battre pour la liberté d’expression.

« Madame Hayat » est disponible chez Autour d’un livre et dans toutes les bonnes librairies de France.





45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout