"Soif" d'Amélie Nothomb

Cette rentrée littéraire est dense et franchement riche. On se nourrit des ouvrages parus ces derniers jours avec délectation!

Je tenterai de décrire ces lectures une par une. Commençons par Amélie Nothomb et « Soif », son nouveau né. Pas grande fan de l’auteure, surtout ces dernières années ( elle végétait un peu en publiant des ouvrages simples ), on note le coup de tonnerre de « Soif ». Un livre osé, courageux, un projet un peu fou. Complètement fou même et qui pourrait attirer les foudres des ultra-catholiques. « Pour qui se prend-elle », pourraient-ils dire? Pourtant, le journal « La Croix » ne semble pas offusqué de cet ouvrage et l’encense presque.

C’est à la première personne du singulier qu’Amelie Nothomb conte la Passion de Jésus: la crucifixion, le chemin de croix, les états d’âme de Jésus qu’elle imagine avec grande philosophie et un certain détachement ou recul . On évoque même les zones d’ombres imaginées du Christ. Mais aussi son amour pour Marie-Madeleine, son regret, peut-être de ne pas avoir tout plaqué pour couler de doux jours heureux avec elle. Et que dire de cette conscience qu’Il a de ce monde qui, malgré son sacrifice, n’évolue que si peu pour ne pas dire pas du tout! Et cette soif, qu’Il éprouve et le rend si vivant! « Pour éprouver la soif, il faut être vivant. J’ai vécu si fort que je suis mort assoiffé. C’est peut être cela la vie éternelle. » Un ouvrage philosophique, fort. A lire avec réflexion. Une intense réflexion. Franchement excellent!


©2018 by Autour d'un Livre.