©2018 by Autour d'un Livre. 

  • florence552

Le réveil des sorcières de Stephanie Janicot

Un roman truffé de questions qu’ose se poser Stephanie Janicot. Tant sur la réalité de la sorcellerie, de la guérison, des intentions que l’on peut poser pour activer une action... Un auteur précipite-t-il des événements en les annonçant ou, au contraire les pressent-il? Sommes-nous tous dotés d’une intuition, d’une capacité à guérir par le simple conditionnement de notre pensée? « Rien ne vous passionne plus que ce qui vous échappe », fait dire l’auteure à l’un de ses personnages. C’est certainement cette thématique centrale qui anime « Le réveil des sorcières » de Stephanie Janicot. Un roman qui sent le vécu. C’est l’histoire d’une auteure qui apprend la mort soudaine d’une amie guérisseuse. Elle se rend sur place, à Brocéliande, et en assistant les filles de la décédée, tente de mener l’enquête aux côtés de l’une d’elles, adolescente, dotée du même don que sa mère. De toute évidence, l’auteure, au début du roman, jette un œil sceptique sur toutes les données irrationnelles auxquelles elle est confrontée. Journaliste, elle cherche et tente de comprendre: les dons de guérison, la sorcellerie, les mauvais sorts, les liens entre la vie et la mort sont-ils réels et fondés ?

Stephanie Janicot, auteure, entre autres, de « La mémoire du monde », ne s’épargne aucune question et tente d’y répondre. Un roman qui tatoue de manière indélébile notre réflexion sur des événements qui nous échappent.

« Le réveil des sorcières » (Albin Michel),

disponible chez Autour d’un livre...