top of page

La revanche des orages de Sébastien Spitzer

Raconter la petite histoire dans la grande histoire est la spécialité de Sébastien Spitzer. Il a passionné ses lecteurs avec “ Ces rêves qu’on piétine” ( 2017), Le cœur battant du monde ( 2019 ) finaliste du Goncourt des lycéens puis avec La fièvre (2020). Aujourd’hui, avec ce nouveau roman, Sébastien Spitzer touche un sujet particulièrement sensible: le remord qui a habité Claude Eatherly, pilote d’un avion de reconnaissance météo, le Straight Flush qui a assisté le largage de la bombe atomique sur Hiroshima le 6 août 1945. Comment vivre avec plus de 100 000 morts sur la conscience? Claude Eatherly s’est retrouvé hanté par une voix, celle d’une jeune japonaise défigurée, lourdement amochée par La Bombe, l’une de ces “25 vierges d’Hiroshima” . Cette bombe mais aussi celle de Nagasaki dont on se demande aujourd’hui comment le Président Truman a pu faire déclencher leur fureur et dévaster ces villes et leurs habitants. Pourquoi une telle monstruosité si ce n’était pour écourter une guerre contre le Japon et peut-être démontrer la force dissuasive américaine , en faire un sinistre étalage? Qu’est-il advenu de ces hommes qui ont participé à ces opérations, comment ont-ils pu survivre à cette terrible culpabilité, celle d’avoir anéanti des centaines de milliers de vies? C’est ce que nous conte l’auteur à travers la vie de Claude Eatherly. Un roman qui interroge, bouscule nos réflexions, nous place dans la posture de témoins d’une histoire qu’il ne faut pas oublier pour qu’elle ne se reproduise jamais. « La revanche des orages » disponible chez Autour d’un livre ainsi que dans toutes les bonnes librairies de France.



26 vues0 commentaire

Comments


bottom of page